2009-Match d’impro théâtrale

En soutien de Mosaïque

Samedi 16 mai 2009 – 20h30 – Salle Barbara

LIMA (Angers) / Semi Lustrée (Montréal)

Les matchs d’improvisation théâtrale sont nés il y a vingt ans au Québec. Dans ce pays où le hockey sur glace est une institution, Robert Gravel et Yvon Leduc, deux comédiens professionnels, ont un jour érigé la patinoire en scène et les règles du jeu en conventions théâtrales.
Le principe est simple : deux équipes composées de 6 comédiens et d’un coach s’affrontent sur la « patinoire ». Le coup d’envoi de chaque improvisation est donné par l’arbitre, vêtu du maillot noir et blanc des hockeyeurs : il tire au hasard une fiche sur laquelle figure le thème qui sera joué, la nature de l’improvisation (mixte ou comparée), la catégorie (Shakespeare, comédie musicale, Molière…), la durée (de 1 à 12 min.) et le nombre de joueurs.
Les spectateurs sont ensuite appelés à voter à l’aide d’un carton bicolore pour l’équipe qui selon eux a réalisé la meilleure improvisation. Et gare à l’arme fatale des matchs d’impro : les petits chaussons distribués à l’entrée peuvent être très utiles pour viser le détestable, le narquois, l’odieux arbitre !!!

Depuis bientôt 15 ans, la LIMA diffuse avec passion cette pratique originale. Dès 1995, des contacts se créent avec les équipes du Québec, berceau du match d’impro. Cette année encore, la LIMA rencontre la Semi-Lustrée avec un plaisir et un enthousiasme non-dissimulés ! Ces équipes-là aiment se rencontrer : plus qu’assister à un spectacle, nous vous proposons ici d’entrer dans une ambiance particulière, pleine d’humour et de bonne humeur.

Le message qui suit s’adresse à toutes les personnes qui n’aparaissent pas sur les deux premières photos qui suivent :

Vous avez raté quelque chose de fabuleux que vous regretterez toute votre pauvre vie

Il y avait franchement mieux à faire ce jour là que d’aller se faire chier dessus par les mouettes à St Jean de Mont !

La télé ça va bien 5 minutes et le sexe y a pas que ça dans la vie (et inversement)

Etc… Etc… parce qu’on est poli et qu’on respecte aussi la liberté de chacun

Il est possible que certains des visages ou silhouettes visibles sur les dernières photos vous soient plus ou moins familiers, c’est normal. Il s’agit de foliosains qui se sont essayés avec plus ou moins de bonheur à l’improvisation théâtrale. Ces individu(e)s s’adonnent à leurs moments perdus à une activité plus ou moins louable, qui consiste à se produire (certains disent se la péter) sur scène au sein d’une troupe de théâtre amateur : Folio’scène. Nous n’en dirons pas plus ici, ils seraient trop contents qu’on leur fasse un peu de pub, et le copinage ce n’est pas le genre de la maison.

Publicités